PAME D’Athènes, Grèce         31 mai 2918

DE P.A.ME (FRONT MILITANT DE TOUS LES TRAVAILLEURS)

ALERTE ACTION – Appel de Solidarité avec les dockers du Port du Pirée qui poursuivent leur grève pour la deuxième journée d’affilée

Les ouvriers dans le Port du Pirée, qui est la propriété de l’entreprise chinoise COSCO, poursuivent leur grève pour une deuxième journée d’affilée après que l’entreprise a tenté d’entraver la participation des ouvriers à la Grève Générale Nationale du 30 mai.

Dans la soirée du 29 mai, la veille de la grève, COSCO a procédé à des tentatives d’intimidation des ouvriers pour qu’ils ne participent pas à la grève, par le biais d’une déclaration qui disait que toute personne qui essaierait de bloquer le fonctionnement de l’entreprise lors de la grève serait arrêtée et persécutée. COSCO a traité le syndicat des ouvriers d’organisation promouvant la violence et utilisant des menaces afin d’exercer de la pression sur les ouvriers. Dans le même temps, COSCO a forcé les ouvriers qui étaient en poste à ce moment de rester là après la fin de l’horaire pour que le travail n’arrête pas. De cette façon COSCO a voulu intimider les ouvriers et faire arrêter toute tenue de piquet de grève. De cette façon, COSCO a voulu bloquer les efforts du syndicat pour lutter pour une convention collective et pour faire arrêter l’exploitation féroce que les ouvriers subissent de la part de l’entreprise.

Les ouvriers du Pirée et PAME ont donné une réponse militante à COSCO en tenant le rassemblement principal de grève pour le Pirée devant les portes de COSCO ! Des milliers d’ouvriers sont arrivés au port du Pirée et ont exprimé leur solidarité aux ouvriers de COSCO et à leur syndicat.

Sous la pression des milliers d’ouvriers, COSCO s’est vue contrainte d’arrêter toute opération même pour la poignée d’ouvriers qui ont été forcés de rester dans leur poste. Pour la première fois lors d’un jour de grève, le travail à COSCO a été arrêté à 100% !

Les ouvriers de COSCO ont répondu à l’appel de leur syndicat et ont tout de suite tenu une AG en masse, où ils ont décidé unanimement de poursuivre la grève pour une deuxième journée le 31 mai et de demander une convention collective avec de meilleures conditions de travail et de meilleurs salaires.

Les développements chez COSCO démontrent que les grands groupes d’entreprises font usage de nouvelles lois contre le syndicalisme qui ont été imposées par le gouvernement de SYRIZA-ANEL dans le but d’attaquer l’organisation des ouvriers et leur lutte. Or, la solidarité de classe et l’action militante peuvent être un soutien des ouvriers et répondre à l’agressivité des gouvernements et des groupes d’entreprises.

Nous appelons tous les syndicats à exprimer leur Solidarité de Classe aux dockers du Port du Pirée et à leur grève.

Stop aux intimidations de COSCO (1)

Pour une convention collective avec de meilleures conditions de travail et de meilleurs salaires. Des postes de travail en plein temps et pérennes. Suppression des relations de travail flexibles. Réglementation pour la Sécurité et l’Hygiène au travail.

PHOTOS de la Grève et de l’Assemblée Générale : https://plus.google.com/photos/111424066969409429174/album/6561642442714935473? authkey=CLvKoYzbupj9iwE

Grèce, Athènes May 31 2018

 

(1) note du ROCML : A noter que l’entreprise COSCO est une entreprise de l’Etat chinois. L’impérialisme chinois en action!