Retrouvez l’intervention d’un militant du ROCML sur France 3

Discours du ROCML à la manifestation de Lannemezan

Nous sommes solidaires de notre camarade Georges qui entame aujourd’hui sa 32ème année de détention. Georges n’a jamais renoncé à la lutte contre l’impérialisme oppresseur. Il est un exemple de courage et de fermeté pour tous les militants révolutionnaires et progressistes.

Georges est victime de la justice de classe, impérialiste de l’Etat français. Hollande, Valls, les gouvernements impérialistes de ce monde prétendent défendre la paix, une société pacifiée, en même temps qu’ils combattraient la violence.

Mais de quelle violence parlent-ils lorsque les impérialistes condamnent Georges Abdallah ? De quelle violence parlent-ils lorsque l’impérialiste sioniste assassine des enfants palestiniens ? De quelle violence parlent-ils lorsqu’ils arrêtent des syndicalistes d’AIR France ?

Il y a en vérité deux violences. Celle du capitalisme-impérialisme qui enferme les travailleurs et les peuples dans les prisons de l’exploitation et celle des travailleurs qui luttent pour l’amélioration de leur sort. Hollande, pour qui la violence de classe des travailleurs est intolérable, est en première ligne pour déchainer la violence des impérialistes au Mali, en Centrafrique, en Syrie, la guerre sociale en France contre les travailleurs révoltés, les migrants, la mobilisation pro-palestinienne.

Puisqu’une attaque contre l’un de nous est une attaque contre tous, nous appelons à poursuivre le combat pour la libération de Georges, à renforcer nos mobilisations pour résister à l’impérialisme et à la violence de classe.

 

Libération immédiate de Georges Abdallah !

A bas l’impérialisme !

 

C’est ensemble camarades que nous vaincrons

Le 24 octobre 2015, Le ROCML et la JCML