Print Friendly, PDF & Email

 

À propos de la destruction d’un chasseur-bombardier russe
par la Turquie

Mardi 24 novembre l’armée de l’air turque a abattu un chasseur-bombardier russe Soukhoï SU-24 tuant l’un de ses deux pilotes. L’intervention militaire héliportée de l’armée russe pour tenter d’extraire le second a occasionné la mort d’un second soldat russe.

Nous attirons l’attention des travailleurs sur le risque d’une accélération de ce genre de provocations, qui peuvent in fine aboutir à des conflits interimpérialistes de grande envergure. De longue date le mouvement communiste international a combattu pour la paix entre les peuples. Les prolétaires qu’ils soient français, russes ou turcs n’ont rien à gagner d’un conflit militaire entre leurs États, ni aucun autre prolétaire dans le monde.

C’est sur ces bases que le ROC-ML condamne cet acte de guerre de la Turquie, marionnette de l’OTAN au Proche-Orient. Il est d’ailleurs probable que cette action ait reçu le feu vert de cette organisation belliciste, bras armé des impérialistes occidentaux. En effet nous savons tous que la Russie, l’Iran et la Syrie sont alliés et s’opposent au bloc occidental. L’intervention militaire de l’impérialisme russe au Moyen-Orient est un révélateur de l’échec de la politique menée jusqu’à présent par les pays impérialistes occidentaux en Syrie.

La violation de l’espace aérien de la Turquie est un prétexte. L’aviation russe intervient dans une zone de la Syrie occupée par Al Nosra (branche d’Al Qaïda) et d’autres groupes soutenus par la Turquie. Le but de Poutine est d’y rétablir l’autorité de Damas et ainsi de pérenniser la présence des bases navales russes sur les côtes syriennes de la Méditerranée. La Turquie et l’OTAN veulent au contraire faire de cette zone une zone "tampon" pour déstabiliser ensuite toute la façade méditerranéenne de la Syrie qui est un bastion de Bachar El Assad. L’autre objectif est antikurde : il s’agit de maintenir la coupure en deux du Kurdistan.

La France prend part aussi à cet affrontement pour ses propres intérêts géopolitiques. Elle n’hésite pas à financer et à armer des groupes terroristes islamistes en Syrie sous prétexte qu’ils combattent Daesh. Elle soutient la Turquie qui bombarde, emprisonne et torture les progressistes kurdes qui sont les seuls à mener sur le terrain une guerre juste contre les terroristes de Daesh.

Dans les conditions actuelles, si demain Daesh est vaincu, la Russie verra son influence croitre au Moyen-Orient au détriment des puissances occidentales.

Mais nous ne devons pas entretenir de quelconques illusions sur la Russie, nous assistons là à un affrontement entre pays impérialistes pour le repartage du monde avec le risque d’entrainer le monde dans une nouvelle guerre mondiale.

C’est le système capitaliste-impérialiste qui plonge le monde dans la guerre, la terreur, les déplacements de population.

Les peuples doivent prendre leur destin en main pour abattre ce système inhumain. Le prolétariat a un rôle important à jouer dans cette lutte en en prenant la direction. Aucune autre force ne peut le faire à sa place.

Rassemblement Organisé des Communistes Marxistes-Léninistes
25 Novembre 2015

À bas l’impérialisme, source des pillages et des guerres impérialistes

Solidarité avec les peuples en lutte pour le progrès de l’Humanité

Vive la lutte populaire des Kurdes contre Daesh et l’impérialisme